Les articles

Visite des jardins de Cormatin

Visite des jardins de Cormatin

Méditer sur la place de l'homme dans la création divine, voici ce à quoi invitent les jardins de Cormatin. Et quand cette méditation peut être conduite au rythme du pas du promeneur, dans un environnement à la fois baroque, ludique, sensuel et philosophique, pourquoi résister à l'invitation ? Du jardin des cinq sens, au labyrinthe, en passant par l'allée Lamartine, le théâtre de verdure ou encore le potager, le visiteur trouvera à Cormatin, matière à nourrir tant ses pensées profondes que son goût pour la nature. C'est ainsi qu'opèrent ces jardins, plus de quatre siècles après leur création, après de profonds remaniements conduits à partir de 1990 pour leur permettre de recouvrer toute leur magie originelle.

Sculptures au jardin de Cormatin


J-F. Mahé Est-ce le contraste entre l'insouciance de la prairie montée en foin et la rigueur des haies qui créait ce climat tout particulier ? Entre tapis vert et théâtre de verdure, voici deux amants qui semblent se chercher.

Symbole du pommier de la connaissance au jardin de Cormatin


J-F. Mahé Dans le jardin des cinq sens, aussi appelé jardin de l'esprit, prennent place les symboles emblématiques de l'art des jardins : labyrinthe, pommier de la connaissance, fontaine de vie…

Citation de Nietzsche au jardin de Cormatin


J-F. Mahé Il est des lieux qui rendent certains messages évidents. En cela, Cormatin est un écrin des plus à même d'accueillir cette méditation de Nietzsche : " C'est nous que doivent traduire et la pierre et la plante pour que nous puissions nous promener en nous-mêmes ".

Topiaires sculptées au jardin de Cormatin


J-F. Mahé S'il est un temps pour la réflexion profonde, il en est un autre pour l'amusement et la gaieté. Comment s'empêcher de sourire, en effet, devant les formes rebondies de ces petits cochons de buis ?

De nombreux agrumes contre les murs du jardin de Cormatin


J-F. Mahé De nombreux agrumes s'épanouissent à l'entrée du potager ou contre les vieux murs qui leur apportent leur chaleur. Ils seront placés en hivernage dans l'orangerie durant le rude hiver clunysois, avant d'égayer à nouveau les allées au printemps suivant.

Des rosiers du jardin de Cormatin


J-F. Mahé Que d'harmonie entre la douceur de la pierre jaune-orangée du Clunysois et celle des roses qui s'épanouissent à son contact !

Sculptures de buis dans le jardin de Cormatin


J-F. Mahé Aux portes du potager, les sculptures de buis recherchent à attirer l'œil et à rassembler l'attention : " La suite de la visite, c'est par là " semblent-elles dire.

Les structures dans le potager du jardin de Cormatin


J-F. Mahé Nous ne sommes pas ici dans une partie négligeable des jardins, loin de là ! La conception du potager, qu'il s'agisse de ses cultures ou de ses structures, supporte sans rougir la comparaison avec d'autres parties plus " nobles " des jardins, tant y est évidente la maîtrise des jeux de couleurs et de formes qui l'animent.

Plessis et structures en bois au jardin de Cormatin


J-F. Mahé De jolies structures plessées par d'habiles mains, tandis que laitues, choux, poireaux et autres légumes s'épanouissent dans un mélange d'insouciance et de rigueur, comme sous la houlette d'un chef d'orchestre rigoureux et inspiré.


Video: Chateau de Cormatin (Janvier 2022).